Olivier Merzoug, un photographe qui multiplie les travaux de qualités aussi bien en photos de mode qu’en beauté, en passant par le nu et l’artistique. Dans ce numéro, nous avons décidé de mettre en avant cet artiste, en vous montrant un travail artistique «Into the Light» .

En recevant les photos d’Olivier, il nous paraissait logique qu’il soit l’auteur
de notre couverture. Le travail que lui et toute son équipe nous a «offert» est sublime.

K : Bonjour Olivier, tout d’abord merci de nous faire confiance et de nous avoir permis de mettre vos travaux dans ce numéro 6. Je ne sais pas si vous le savez, mais notre numéro 6 est le début d’un renouveau chez Kirsten Magazine. En effet nous avons décidé de changer quelques perspectives que nous expliquons dans l’edito. Notamment le fait que 50% de nos bénéfices vont à des associations caritatives. Alors merci de nous faire honneur et de votre confiance. Mais pourquoi avoir accepté une collaboration avec un jeune magazine comme le notre ?

O : Bonjour et merci de m’avoir proposé cette interview dans votre magazine. Je suis ravi et ce à plusieurs titres : tout d’abord par l’intérêt que vous portez à mon travail et le plaisir de partager, avec vos lecteurs, ces deux nouvelles séries inédites. Et d’autre part, lorsque j’apprends que 50% des bénéfices iront à des associations caritatives ! Nous sommes dans une période où il est important de donner un coup de pouce à ceux et celles qui en ont besoin.

Avez-vous un idéal auquel vous voudriez ressembler, un proche, une célébrité, un artiste ? Si oui, pouvez-vous nous en dire plus et pourquoi sur cette personne ?

Il y a de nombreuses personnes que j’admire dans différents milieux artistiques, que cela soit dans la photographie, la musique, le cinéma, la danse ou autre. Je ne cherche pas à ressembler à quelqu’un en particulier. J’ai la chance de faire un métier qui me passionne et d’avoir réalisé, à travers le temps, des photos qui ont une identité et qui me ressemblent. Je pense qu’il y a une grande part de nous, de notre sensibilité dans les choses que l’on crée.

Vous multipliez les thèmes photographiques, l’artistique, la beauté, la mode, la nudité, avez- vous une préférence entre ces différents thèmes ? Si oui pourquoi ?

J’aime la photo dans sa globalité et dans le plaisir qu’elle m’apporte. Je n’ai pas de thème que je préfère particulièrement. La photo, c’est avant tout une rencontre, un partage et l’envie de réaliser de belles images. Après, comme tout un chacun, on est sûrement meilleur dans un domaine plutôt qu’un autre.

Parlez-nous de votre parcours ? Avez-vous toujours été photographes ? Est-ce une vocation depuis très jeune ? Comment en avez-vous fait pour en arriver ici ?

Cela fait dix ans que je fais de la photographie. Je suis graphiste de métier. J’ai eu la direction artistique de différentes agences parisiennes pendant près de 20 ans avant d’arriver à la photo. L’image, tout comme le son, m’a toujours passionné depuis ma plus tendre enfance. J’aime écrire et composer de la musique également. J’ai le sentiment que je ne me construis qu’à travers un métier artistique. J’ai ce besoin de réaliser des choses créatives. Mon prochain objectif de vie est de réaliser des vidéos de façon plus professionnelle.

Votre meilleur souvenir photographique : Quel est le plus beau souvenir dont vous vous rappellez sur un shoot, une anecdote, une rencontre ?

Hmmm question compliquée, c’est comme si on vous demandait de choisir un enfant plutôt qu’un autre :-). C’est un métier où on a la chance de rencontrer des gens très différents, de voyager, d’expérimenter de nouvelles techniques. J’ai encore beaucoup de choses à me prouver et des envies de projets un peu fou pour l’avenir… Wait and see !

Trouvez-vous qu’il y a une évolution du monde de la photo entre le moment où vous avez commencé la photo et aujourd’hui ?

Oui sans le moindre doute, le matériel et les possibilités évoluent à grande vitesse, les techniques de retouche aussi. On peut aussi parler des moyens de communication comme les réseaux sociaux qui nous permettent de donner une belle visibilité à notre travail à travers le monde entier.

Quel avenir voyez-vous pour la photographie ?

D’un point de vue général, je trouve que les évolutions technologiques et de communication permettent de voir émerger de la créativité. Après, la photographie, c’est avant tout un regard et une forte sensibilité sur les choses et le monde. Pour ma part, tant que j’ai des choses à apprendre et à transmettre, je continue.

D’après vous, quelle qualité faut-il pour réussir dans le monde de la mode et de la photo ?

Je pense qu’il faut avant tout être passionné, curieux, ne pas compter ses heures et savoir saisir les opportunités au bon moment.

Un dernier mot ? une envie de réagir à l’actualité ? Une citation que vous portez en vous ? Tout autre chose ?

J’ai le sentiment qu’on avance sur beaucoup de choses mais qu’on accentue la distance et les inégalités entre les gens. On se cache beaucoup derrière des apparences pour faire croire qu’on vit la vie pleinement. Je pense qu’il faut profiter pleinement de ce qui nous entoure et du moment présent. La vie nous réserve parfois des surprises…

 

Au nom de toute léquipe nous vous remercions sincèrement Olivier pour votre collaboration. À bientôt.

Encore merci pour ce petit moment passé ensemble et j’espère que cette interview aura donné envie à vos lecteurs de découvrir mon univers photographique.